Comment fumer moins avec cette technique diabolique

Fumer moins

Dans les lignes qui suivent vous allez découvrir une technique redoutable pour fumer moins.

Mais revenons d’abord au commencement…

Il y a plusieurs années, j’étais vraiment accro à la cigarette.

Selon les périodes je fumais entre 1 et 2 paquets de cigarettes par jours.
Oui je sais, ça fait beaucoup…

Mais malheureusement j’avais plein de soucis, personnels comme au boulot, et j’avais littéralement besoin de ma dose quotidienne de nicotine.

Je sais, ça peut vous paraître bizarre, mais à l’époque je le ressentais.

Bien sûr je n’étais pas fier de moi et je savais qu’il fallait que j’arrête de fumer…
En fait, ce qui me faisait le plus peur c’était de me retrouver 15 ans plus tard chez un médecin, seul face à moi-même avec le docteur m’expliquant que j’avais déclaré un cancer.

Ou bien une maladie vraiment pas cool du genre…
Ça me faisait littéralement flipper !

Alors j’ai pris de bonnes résolutions et j’ai voulu arrêter de fumer.
Vu que j’étais un gros fumeur je me disais qu’il serait impossible pour moi d’arrêter seul.

Alors je suis allé voir un médecin et je lui ai demandé conseil.
Me voilà embarqué dans une cure de patchs anti-tabac.

Comment fumer moinsSoit ! Nous allons essayer et voir ce que ça donne…

Je ne vous le cache pas, j’étais un peu sceptique quant à ces rondelles de plastique à se coller sur le bras.
C’est pas super pratique et puis de manière générale les médicaments ce n’est pas trop mon truc.

J’ai réussi à diminuer sur le moment, mais je sentais que ça n’allait pas.
Au fond de moi je n’avais pas le feeling…

Bref, toujours est-il que cette mascarade a tenu un mois et finalement je me suis remis à fumer comme un pompier…

Vous aussi, vous avez eu cette expérience avec les patchs ?

Ensuite je me suis tourné vers d’autres méthodes comme l’hypnose, l’homéopathie, j’en passe et des meilleures…
Mais le résultat était toujours le même, j’étais trop accro à ces putains de cigarettes !

J’étais tellement accro que parfois, lors de soirées ou en buvant un verre avec des amis, je me concentrais tellement pour ne pas fumer cette cigarette qui me faisait tant envie que je n’écoutais plus ce que mes amis me racontaient…

Vous avez déjà connu cette sensation ?

C’est vraiment bizarre.

Quelqu’un vous parle et en plein milieu de la conversation vous avez envie de fumer.
Mais vous savez qu’il ne faut pas et vous essayez de tenir bon.

Mais au final vous êtes tellement tiraillé entre l’envie de fumer et l’envie de résister que ça devient infernal et vous oubliez complètement tout ce qui se passe autour de vous.

C’est le bordel dans votre tête…

Je me vois encore revenir dans la conversion, en ayant complètement perdu le fil de ce que me racontait mon ami et je hochais bêtement la tête sans plus de convictions…

Ma situation n’était clairement pas enviable et j’étais à cette époque incapable d’arrêter de fumer.

Mais en même temps j’en avais tellement envie car mon tabagisme me pourrissait vraiment la vie…

Déjà ça me coûtait un bras de m’acheter toutes ces clopes.
Ma famille me regardait avec des yeux inquisiteurs et tout le monde me prenait pour une merde à ne pas réussir à arrêter de fumer.
Et surtout je flippais de chopper un cancer des poumons.

D’ailleurs peut-être qu’au moment où vous lisez tout ça vous avez les mêmes problèmes ?

Pourtant je me rendais compte que j’étais vraiment motivé pour changer tout ça.

En fait pour tout vous dire, j’avais honte de ne pas réussir à fumer moins car je me disais que ma vie serait tellement mieux sans tabac.

Que tout serait tellement plus simple, plus facile, plus beau et plus sain.

Et un jour j’ai eu une sorte de déclic !Réussir à fumer moins

Je me suis dit que si je continuais comme ça j’allais franchir un point de non-retour.

J’allais malheureusement arriver à ce fameux jour où mon médecin allait découvrir le cancer qui s’était formé en moi.

Puis je me suis imaginé à l’hôpital, dire adieu à ceux que j’aime, en tentant de leur expliquer une dernière fois que je savais que ça allait arriver, mais que je n’avais rien fait pour l’en empêcher…

Et là il s’est passé un truc au fond de moi.
Psychologiquement j’ai franchi un cap et je me suis dit qu’il fallait arrêter de fumer.

Alors j’ai décidé de commencer à fumer moins.

Mais ça n’a clairement pas été facile…

Comme j’avais déjà essayé quasiment toutes les techniques possibles et inimaginables pour arrêter de fumer, mais qu’aucune n’avait réellement porté ses fruits, je me suis dit qu’il fallait que je me fasse confiance et que je trouve mes propres techniques pour arrêter de fumer progressivement.

C’est en jouant avec une allumette que j’ai trouvé un super moyen de faire passer l’envie de fumer.

Je sais ça paraît bizarre, mais au final cette technique m’a été super utile.

En fait ce qui nous pousse à fumer c’est avant tout l’addiction et le manque de nicotine.
Ça, c’est le premier point.

Moins fumer de cigarettesMais il y a aussi quelque chose de plus primaire qui joue.
Quelque chose qui vient du plus profond de nous, de notre instinct.

Il s’agit de l’attraction du feu.

J’ai lu beaucoup de livres sur le tabagisme et les mécanismes psychologiques liés à l’envie de fumer.

J’ai appris que l’Homme aime fumer car il est naturellement attiré par le feu, par la braise, et donc par le bout incandescent de la cigarette.

Ça ne vous est jamais arrivé de fixer le bout rougeoyant de votre cigarette pendant de longues secondes ?

Cette fascination du feu remonte à la préhistoire, à l’époque où nous devions chasser pour manger, où nous avions des peaux de bêtes en guise de vêtements…

Fort de cette découverte, je me suis dit qu’il me fallait assouvir cet instinct primaire de recherche du feu quand j’avais envie de fumer.

Alors à chaque fois que j’avais envie de fumer et que je devais résister, je prenais une allumette et je l’allumais tout en fixant la flamme.

Je me concentrais sur elle, je la regardais encore et encore…

Et vous savez quoi ?

C’est ultra efficace !

Bon par contre j’ai rapidement dégommé plusieurs paquets d’allumettes…
Ba oui je vous ai dit que j’étais un gros fumeur à la base. 😉

Alors j’ai trouvé une autre solution, j’allumais une bougie et je jouais avec la flamme.

Petite parenthèse, je ne vous conseille pas si vous souhaitez faire pareil d’utiliser un briquet, mais bien des allumettes car le briquet est profondément associé à la cigarette dans votre esprit…

Fumer moins de tabacCette technique toute simple m’a réellement permis de diminuer drastiquement ma consommation de cigarettes.

Je vous laisse essayer par vous-même, vous allez être surpris.

Par la suite, ça n’a pas été une partie de plaisir non plus, mais j’ai réussi à développer plein d’autres méthodes maison pour réduire encore mon envie de fumer jusqu’à arrêter complètement.

Aujourd’hui je ne fume plus du tout et je suis tellement bien dans ma nouvelle vie, dans mon nouveau corps et avec une énergie que je n’avais plus connue depuis longtemps…

Ce qu’il faut retenir dans cette histoire, en plus de la technique du feu et des allumettes évidemment, c’est que rien n’est impossible.

Au départ je croyais vraiment que je n’y arriverais jamais.
En plus j’avais tenté plein de méthodes pour arrêter de fumer et à chaque fois c’était un fiasco total alors je ne vous explique pas à quel point j’étais désespéré…

Mais au final si vous croyez en vous, si vous vous faites confiance, si vous appliquez de petites techniques quotidiennes et simples qui sont réellement efficaces pour vous, alors vous pourrez enfin dire adieu à la cigarette.

Le plus important c’est de ne pas se faire une montagne de son arrêt du tabac en se disant qu’on n’y arrivera jamais.

Ce qu’il faut c’est franchir le cap psychologique et se dire qu’on va arrêter de fumer pour de bon, qu’on est déterminé au fond de soi, et que, peu importe la méthode, le temps ou les moyens utilisés, on va réussir.

On va se libérer de cette cigarette qui nous cause tant de problèmes !

Si vous voulez en finir avec le tabac et arrêter de fumer définitivement, il y a une dernière chose à comprendre...

Il est impératif de savoir quel type de fumeur vous êtes.

La plupart des personnes qui arrêtent de fumer tiennent bon plusieurs jours, puis craquent après quelques semaines et recommencent à fumer.

Pourtant toutes ces personnes étaient vraiment décidées à arrêter, mais alors que s’est-il passé ?

La réponse est toujours la même : Elles n’ont pas choisi la bonne méthode pour arrêter de fumer. Elles n’ont pas suivi une méthode qui leur correspondait personnellement en fonction de leur âge, de leur volonté, de leurs habitudes, de leurs angoisses…

Elles n’ont pas réussi à trouver un moyen simple pour arrêter de fumer, une solution qui leur permette d’arrêter rapidement et sans être rongé par l’envie de fumer au quotidien.

Ne faites pas la même erreur et trouvez la méthode qui sera la plus efficace pour vous :

Pour tout savoir, rien de plus simple : Accédez au questionnaire ci-dessous et laissez-vous guider en choisissant les réponses qui vous correspondent le plus.

Comment dois-je m’y prendre pour arrêter de fumer ?

Votre nouvelle vie sans tabac commence ici…

A votre dernière cigarette,
Axel

PS : Vous avez aimé cet article ? Partagez-le...
Top