9 fumeurs sur 10 font cette erreur… et vous ?

erreur fumeur

Dans cet article, vous allez découvrir un piège qui fait rechuter plus de 9 fumeurs sur 10.

Une erreur qui peut vous faire passer du stade :

« Je suis super motivé, c’est dur, mais ça fait déjà 2 semaines sans tabac… »

A celui…

« Bon, ba j’ai craqué, je n’y arriverai jamais… »

Je ne sais pas si vous avez déjà connu cette sensation, mais quand on arrête de fumer, on est complètement hypnotisé par le tabac.

Du matin au soir, pendant le travail, en voiture, pendant les pauses…

On ne pense qu’à une seule chose : fumer.

Et on se répète en boucle :

Ai-je suffisamment de force pour tenir ?
Ai-je fait le bon choix ?
Est-ce que c’est le bon moment ?
Pourquoi est-ce si difficile d’arrêter ?
Est-ce que je ne risque pas de devenir cinglé à force de penser à fumer ?
Etc…

On cogite, encore, encore et encore…

Le problème c’est que notre cerveau sature littéralement et on perd le contrôle.

On arrive parfois même à se demander si on a pris la bonne décision.

S’il ne vaudrait pas mieux recommencer à fumer.

Evidemment au fond de soi on connaît la réponse.

Mais il faut se le dire, parfois, c’est tellement dur de résister…

Et c’est dans ces moments-là que vous pouvez vous faire piéger si vous n’êtes pas alerte.

Beaucoup trop de fumeurs font cette erreur… (Exemple classique)

Imaginez la situation :

Nous sommes vendredi soir, vous venez de passer une semaine éprouvante au travail, et vous n’avez envie que d’une seule chose : profiter !

Vous détendre, voir du monde, vous relaxer…

Ça tombe bien, un couple d’amis vous propose de passer les voir et de manger avec eux pour la soirée.

Vous y allez, tout se passe bien, vous buvez quelques verres.
Apéro oblige… 😉

erreur fatale cigarette

Et puis dans l’élan vous vous dites que ça serait quand même super agréable de fumer une cigarette.

Vous ne vous en rendez pas compte, mais l’alcool va naturellement atténuer votre résistance.

Puis vous allez commencer à vous dire :

« Bon, si je regarde bien les choses, ça fait déjà une semaine entière que je n’ai pas fumé…
Je peux donc bien m’en autoriser une petite ! »

Et voilà, le piège se referme sur vous !

La cigarette est un adversaire impitoyable, il ne faut jamais la sous-estimer.

L’erreur que vous avez faite est la suivante :

Vous avez comparé une seule et unique cigarette…

Avec des années de tabagismes…

Alors oui, sur le papier, en soi, une petite cigarette ce n’est pas très grave pour la santé.

Sauf que concrètement, cette cigarette ne sera pas la dernière.

Il y aura la deuxième, puis la troisième, etc…
Au final, vous allez vous remettre à fumer.

Car évidemment, comme vous vous êtes laissé tenter une première fois chez vos amis, vous utiliserez cela comme un argument la prochaine fois.

« Après tout, j’en ai fumé une vendredi dernier, je peux en fumer une autre aujourd’hui… »

Ce genre de fausses justifications qu’on a tant de facilité à inventer.
J’imagine que vous voyez de quoi je parle…

Une taffe, une cigarette, un paquet, une vie de fumeur…

Ce qu’il faut retenir, c’est que tout est aussi dangereux :tabac ne pas faire cette erreur

Une simple taffe…
Une petite cigarette…
Un  paquet de clopes…
Une vie entière à fumer…

Si vous raisonnez de cette manière, vous allez naturellement développer votre résistance au tabac.

Car vous ferez toujours le lien suivant :

  1. Une taffe… va me donner envie de fumer une cigarette.
  2. Une cigarette… va me donner envie d’acheter un paquet.
  3. Avec un paquet en poche… c’est reparti pour un tour, je vais recommencer à fumer !

Il est impératif de prendre conscience de cet enchaînement.

Comprendre qu’une simple cigarette, qu’une simple taffe, sont aussi dangereuses qu’une vie complète à fumer tous les jours.

Car le moindre contact avec le tabac peut vous faire replonger définitivement.

Alors soyez attentif, et pesez bien le pour et le contre avant de fumer sur une cigarette vendredi soir… 🙂

Si vous voulez en finir avec le tabac et arrêter de fumer définitivement, il y a une dernière chose à comprendre...

Il est impératif de savoir quel type de fumeur vous êtes.

La plupart des personnes qui arrêtent de fumer tiennent bon plusieurs jours, puis craquent après quelques semaines et recommencent à fumer.

Pourtant toutes ces personnes étaient vraiment décidées à arrêter, mais alors que s’est-il passé ?

La réponse est toujours la même : Elles n’ont pas choisi la bonne méthode pour arrêter de fumer. Elles n’ont pas suivi une méthode qui leur correspondait personnellement en fonction de leur âge, de leur volonté, de leurs habitudes, de leurs angoisses…

Elles n’ont pas réussi à trouver un moyen simple pour arrêter de fumer, une solution qui leur permette d’arrêter rapidement et sans être rongé par l’envie de fumer au quotidien.

Ne faites pas la même erreur et trouvez la méthode qui sera la plus efficace pour vous :

Pour tout savoir, rien de plus simple : Accédez au questionnaire ci-dessous et laissez-vous guider en choisissant les réponses qui vous correspondent le plus.

Comment dois-je m’y prendre pour arrêter de fumer ?

Votre nouvelle vie sans tabac commence ici…

A votre dernière cigarette,
Axel

PS : Vous avez aimé cet article ? Partagez-le...
Top