Motivation pour arrêter de fumer et résister à l’envie de fumer

Motivation pour arreter de fumerPensez-vous qu’on peut augmenter sa motivation pour arrêter de fumer ?

Est-il possible de garder la motivation pour arrêter de fumer sans souffrir du manque ?

Le problème quand on arrête de fumer, c’est que sur le coup, on est super motivé.
On est déterminé à arrêter définitivement.
A ne plus jamais retoucher une cigarette de toute sa vie !

Mais dans les faits, après les premières heures ou les premiers jours, le manque de nicotine commence à se faire ressentir.

Ca devient de plus en plus dur de résister à l’envie de fumer…

C’est à ce moment-là que notre motivation entre en jeu.

Notre motivation pour arrêter de fumer va nous pousser à tenir bon, à ne pas craquer.
Elle va nous empêcher de retourner acheter un nouveau paquet de tabac et de recommencer à fumer.

Le petit souci c’est que notre motivation fluctue.
Elle n’est pas toujours à son maximum.

Parfois on se lève du bon pied, on est super motivé, on a envie de croquer le monde et de déplacer des montagnes.

Mais parfois on se lève le matin et on sait d’emblée qu’on s’embarque dans une journée plus morose, moins dynamique.
En deux mots on n’a pas la pêche !

Dans ces journées, c’est beaucoup plus difficile de résister à l’attraction de la cigarette.

Surtout si vous êtes dans une situation difficile, comme en train de boire un café en terrasse ou bien chez des amis autour d’un petit verre de rosé… 🙂

Garder la motivation pour arreter de fumerJ’imagine que vous connaissez par cœur ces situations, et que vous savez à quel point la cigarette vous fait envie dans ces moments.

Elle vous démange littéralement.
Vous ne pensez plus qu’à elle…

Malheureusement ça vous est peut-être déjà arrivé, et au final après quelques jours sans tabac vous avez refumé.

Vous n’avez pas réussi à arrêter de fumer pour de bon.

Vous êtes reparti pour un tour…

Je vais vous expliquer comment éviter de reproduire cette situation.
Et donc comment en finir définitivement avec la cigarette.

Mais avant de vous expliquer cela, il est important que je vous dise une chose.

Il ne faut pas que vous pensiez que si vous avez craqué c’est de votre faute.
Que vous êtes nul.
Ou que vous n’avez pas de détermination.
Ou pas de volonté.volonté arreter de fumer

Non, non, non, surtout pas !

Si vous avez refumé, c’est parce que vous avez été pris dans un ensemble de circonstances défavorables.

Journée difficile, petite faiblesse de moral, situation extérieure qui vous donnait envie de fumer, …
Du coup vous en avez réallumé une…

Mais si vous saviez le nombre de fois où ça m’est arrivé…
Vous n’oseriez même pas imaginer.

Alors je me suis beaucoup posé de questions.
Je me suis interrogé, sur moi-même et sur ma volonté à arrêter de fumer

J’ai fait le point sur ma motivation et j’ai compris que le problème venait de là…

Je n’arrivais tout simplement pas à garder la motivation pour arrêter de fumer.

Je n’arrivais pas à être au top tous les jours pour poursuivre le combat contre la cigarette.

Ce qui est horrible quand on arrête de fumer, c’est qu’on n’a pas un seul jour de répit.
Chaque jour de la semaine il faut tenir bon, résister au manque et à l’envie de fumer.

Il n’y a pas de défaillance possible, car on sait très bien que si on en refume une seule, on va s’y remettre complètement…

J’ai donc essayé de trouver des techniques pour réussir à maintenir ma motivation à arrêter de fumer au fil du temps.

Bien sûr au début, je ne savais pas comment faire.

J’ai décidé d’aller voir un psychologue.
Malheureusement ça ne s’est pas avéré être efficace.

Ensuite j’ai testé l’hypnose…
Mais clairement ma motivation pour arrêter de fumer ne s’est pas améliorée autant que l’argent que j’ai dépensé…

Enfin je suis allé chez mon pharmacien pour qu’il me donne des médicaments qui puissent me booster.
Au final j’avais l’impression de remplacer une drogue par une autre et j’ai décidé d’arrêter.

Bref, vous voyez un peu le parcours chaotique que j’ai connu…

Peut-être que vous aussi vous avez testé des solutions similaires.
Et du coup vous comprenez parfaitement ce que je ressentais à l’époque.

J’étais au fond du trou, j’avais vraiment les boules de ne pas réussir à m’en sortir…
J’ai décidé de prendre le taureau par les cornes et de m’intéresser à la motivation par moi-même.

Mais en réalité, la motivation, comment ça marche ?

Et bien figurez-vous que c’est la première question que je me suis posée, donc j’ai potassé…

Préparation et motivationJe me suis renseigné sur les différentes théories, ainsi que les sciences qui étudient la motivation.

Au fil de me recherches, je suis tombé sur un livre super intéressant, Outliers: The Story of Success, de Malcolm Gladwell.

Malcolm Gladwell est un auteur américain qui a beaucoup travaillé sur le thème de la réussite, du succès et de l’automotivation.

J’ai absolument dévoré ce livre et j’ai pu faire beaucoup de liens avec mon arrêt du tabac.

Je vous le recommande si vous voulez creuser le sujet.
Il est en anglais mais si ça ne vous pose pas de problème vous apprendrez des choses formidables.

L’idée qui m’a le plus marqué dans ce bouquin est la capacité que l’on a de modifier notre propre état de motivation.

On pense à tort que la motivation est quelque chose d’extérieur, au même titre que la météo.

Parfois il fait beau, parfois il pleut…
Parfois on est motivé, parfois on ne l’est pas…

Mais c’est complètement faux !

Nous avons la capacité extraordinaire d’influencer notre propre motivation.

Tout dépend de notre état d’esprit et de notre façon de voir les choses.
De notre manière d’envisager les évènements qui nous arrivent  au quotidien.
De nos envies, de nos sentiments.

Il est par exemple ultra important d’être positif pour réussir à garder la motivation.

Dans votre cas, il faut absolument rester positif si vous voulez avoir la motivation pour arrêter de fumer.

Et pour ce faire je vais vous donner ma recette !

Il s’agit d’une technique que j’ai pratiquée pour maintenir mon moral au top pendant mon arrêt du tabac.

Cette technique, c’est de toujours garder en tête que la sensation de manque est décroissante.
Elle diminue au fil du temps.

Il s’agit d’une courbe descendante.

Le manque de nicotine diminue un peu plus chaque jour, au fur et à mesure que vous ne fumez plus.

Avoir la motivation pour arreter de fumer

Mais pourquoi c’est si important ?

Et bien tout simplement car ça veut dire que le lendemain sera toujours plus facile à vivre.
Sera moins dur que la journée actuelle.

Dites-vous que si aujourd’hui vous avez du mal à résister à l’envie de fumer parce que le manque est terriblement fort, il faut résister quand même.

Et si vous y arrivez aujourd’hui, alors vous y arriverez demain.
Car demain ça sera plus facile.

Justement parce que vous avez résisté aujourd’hui.
Parce que vous vous êtes encore un peu plus désintoxiqué et libéré de la nicotine que votre corps contenait.

L’arrêt du tabac c’est exactement ça.

C’est se libérer progressivement de la nicotine que son corps contient.

C’est tenir bon jusqu’à ce que l’envie de fumer diminue, puis diminue, puis diminue encore jusqu’à devenir inexistante !

Gardez bien en tête que l’envie de fumer diminue un peu plus chaque jour.
Que c’est une courbe décroissante.

Et que demain sera plus facile qu’aujourd’hui.

Donc même si c’est dur aujourd’hui, résistez, tenez bon, soyez fort, et vous verrez que demain ça sera plus facile.
Et après-demain encore plus facile.
Etc, etc, …

Le plus dur dans l’histoire, c’est de commencer !
C’est de se décider une bonne fois pour toutes et passer la première journée.

Rappelez-vous de cette technique pour booster votre motivation à arrêter de fumer.

Je fais le point sur ma motivationLa motivation pour arrêter de fumer est votre porte de sortie.

C’est grâce à elle que vous pourrez enfin vous libérer complètement du tabac !

Si vous voulez en finir avec le tabac et arrêter de fumer définitivement, il y a une dernière chose à comprendre...

Il est impératif de savoir quel type de fumeur vous êtes.

La plupart des personnes qui arrêtent de fumer tiennent bon plusieurs jours, puis craquent après quelques semaines et recommencent à fumer.

Pourtant toutes ces personnes étaient vraiment décidées à arrêter, mais alors que s’est-il passé ?

La réponse est toujours la même : Elles n’ont pas choisi la bonne méthode pour arrêter de fumer. Elles n’ont pas suivi une méthode qui leur correspondait personnellement en fonction de leur âge, de leur volonté, de leurs habitudes, de leurs angoisses…

Elles n’ont pas réussi à trouver un moyen simple pour arrêter de fumer, une solution qui leur permette d’arrêter rapidement et sans être rongé par l’envie de fumer au quotidien.

Ne faites pas la même erreur et trouvez la méthode qui sera la plus efficace pour vous :

Pour tout savoir, rien de plus simple : Accédez au questionnaire ci-dessous et laissez-vous guider en choisissant les réponses qui vous correspondent le plus.

Comment dois-je m’y prendre pour arrêter de fumer ?

Votre nouvelle vie sans tabac commence ici…

A votre dernière cigarette,
Axel

solution pour arrêter de fumer
PS : Vous avez aimé cet article ? Partagez-le...
Top