Réduire les effets secondaires de l’arrêt du tabac

Le sevrage et ses effets secondairesStress, troubles du sommeil, prise de poids

Les effets secondaires de l’arrêt du tabac sont malheureusement nombreux.

Ces troubles peuvent vous gâcher la vie, et pire, vous faire craquer.
Vous faire replonger en fumant une nouvelle cigarette.

Nous allons aujourd’hui faire un point sur ces différents effets indésirables.
Je vais également vous expliquer comment il est possible de les réduire.

 

Quels sont les principaux effets secondaires de l’arrêt du tabac

Lorsque vous réduisez votre consommation de cigarettes ou bien que vous arrêtez de fumer complètement, vous avez remarqué que certains effets secondaires se manifestent.

On peut regrouper les différents effets secondaires du sevrage tabagique en trois grandes catégories :

Les troubles de l’humeur

  • Agressivitécomment limiter les effets secondaires
  • Stress
  • Irritabilité
  • Dépression

Les dérèglements physiologiques

  • Manque d’énergie
  • Fatigue
  • Troubles du sommeil

Les problèmes intestinaux

  • Prise de poids
  • Troubles digestifs
  • Constipation
  • Douleurs au ventre

Peut-être qu’au moment où vous lisez cet article, vous souffrez justement d’un de ces effets secondaires indésirables suite à votre arrêt du tabac.
Pas de panique !

Nous allons tout de suite voir comment les combattre.

Les effets secondaires du sevrage tabagique ne sont pas une fatalité

Les effets secondaires liés à un sevrage tabagique ne se manifestent pas de la même manière chez toutes les personnes.

De même, il est en général très rare que vous ayez tous les problèmes que j’ai listés plus haut.

Dans la plupart des cas, vous constatez l’apparition de certains troubles, dont un ou deux qui sont les plus pénibles.

Il faut savoir qu’il y a différents paramètres qui vont jouer sur l’apparition et l’intensité de ces problèmes : L’âge, le sexe, la quantité de cigarettes journalière, le nombre d’années pendant lesquelles vous avez fumé.

Il y a évidemment beaucoup d’autres critères et chaque personne est unique mais ce sont les principaux.

Nous n’allons pas ici détailler point par point, problème par problème, la marche à suivre pour l’éliminer en claquant des doigts.

Nous allons cependant voir les principales actions que vous pouvez mettre en application pour réduire simplement et facilement l’ensemble des troubles qui apparaissent quand vous arrêtez de fumer.

Je tiens à vous préciser que si vous souffrez terriblement d’un symptôme en particulier, il est recommandé d’en parler à votre médecin ou à votre pharmacien. Ils pourront vous prendre en charge de manière plus précise pour résoudre plus rapidement votre mal-être.

 

Arrêter de fumer en limitant les effets secondaires

Nous y sommes, je vais vous expliquer la marche à suivre pour limiter au maximum les troubles qui vont apparaître parallèlement à votre combat contre le tabac.

Mieux vaut prévenir que guérir

Il est très important de planifier et de programmer son arrêt du tabac.

En effet, vous avez tout intérêt à vous mettre dans les meilleures dispositions au moment où vous entamerez votre sevrage tabagique.

Pour cela vous allez être vigilant à régler au maximum vos différents problèmes personnels (amoureux, familiaux, au travail, …).
Le but est de vous libérer l’esprit et d’atteindre un état de sérénité le plus important possible.

Par ailleurs, je vous conseille de vous trouver une activité (sport, club de danse, association, etc).
Essayez si possible de trouver une occupation qui vous motive et surtout qui vous permet de vous dépenser.

Effets secondaires dus à l'arrêt du tabac

En effet, une fois que vous aurez éliminé vos principaux tracas personnels, rien de tel que de remettre votre corps en marche pour retrouver un équilibre physique.
Un esprit sain dans un corps sain, voilà l’idée.

De cette manière, vous allez évacuer le stress avant qu’il ne s’accumule. Il en sera de même pour les calories, vous allez donc diminuer le risque de prise de poids.

Ecoutez-vous

Il est important de vous demander quel est le trouble qui a la plus grande probabilité de vous toucher.

En effet, personne ne vous connait mieux que vous-même.
Je m’explique.

Si vous savez par avance que vous êtes de nature anxieuse et stressée, la probabilité que ces deux effets s’accentuent lors de votre arrêt du tabac est élevée.

De même si vous avez naturellement tendance à prendre quelques kilos…
Vous risquez d’en prendre encore plus en arrêtant de fumer.

Tout cela pour vous faire comprendre qu’il est important d’anticiper les problèmes afin de pouvoir réfléchir par avance aux actions à mener pour limiter les effets secondaires.

Soigner son alimentation

Ce conseil simple, applicable à toute personne souhaitant prendre soin de sa santé, est particulièrement important à rappeler si vous désirez arrêter de fumer définitivement.

Comme nous l’avons vu plus haut, un grand nombre de problèmes liés à l’arrêt du tabac seront réduits si vous faites attention à votre alimentation.
Je pense notamment aux troubles digestifs, à la prise de poids mais également au mal de ventre ainsi qu’à la constipation.

Je vous recommande donc de remplacer vos apports en sucre et en corps gras par des fibres et des vitamines.

Privilégiez donc les fruits, les légumes, la cuisine à la vapeur, les plats équilibrés et les yaourts pour la flore intestinale.
Petit conseil : Un grand verre de jus d’orange le matin est idéal et en plus il brise votre rituel café/clope.

Les substituts nicotiniques

sevrage tabagique effets secondairesJ’ai voulu mettre ce point-là en dernier car premièrement il est le moins naturel de tous, mais également car son action n’est efficace que de manière ponctuelle.

Vous ne pouvez pas envisager la prise de substituts à la nicotine sur le long terme.
Malgré tout, ils peuvent vous aider au départ pour limiter les effets secondaires de l’arrêt du tabac.

Qu’ils soient sous forme de patchs, de gommes, de pastilles ou de comprimés, leur but est d’apporter à votre corps la nicotine qui lui manque.

Lorsque vous arrêtez de fumer, le substitut doit remplacer chaque cigarette que vous auriez fumée.
Vous prendrez donc votre substitut de manière régulière.

Par la suite, toute l’idée est d’espacer les prises et de réduire les quantités pour supprimer complètement le besoin de ces substituts.

Le but n’est pas de remplacer une drogue par une autre.
Vous comprenez…

Les substituts nicotiniques vont être efficaces pour réduire en particulier les troubles de l’humeur et du sommeil.
N’hésitez donc pas si vous êtes trop stressé, que vous vous sentez plus agressif ou que vous avez du mal à dormir depuis que vous ne fumez plus, allez à la pharmacie.

 

Vous savez maintenant comment lutter au mieux contre les différents effets secondaires liés à l’arrêt du tabac.

Gardez bien en tête que ces troubles apparaissent de manière temporaire, ils sont proportionnels à votre état de manque.

Si vous êtes sujet à ces troubles c’est donc que vous êtes dans la bonne direction, vous êtes en train de vous rapprocher d’une vie sans tabac.

Poursuivez dans ce sens et servez-vous de ces problèmes comme d’une motivation supplémentaire en vous disant que d’ici peu de temps vous ne fumerez plus, que vous n’aurez plus de sensation de manque et que vous vous serez définitivement libéré de votre paquet de clopes !

Si vous voulez en finir avec le tabac et arrêter de fumer définitivement, il y a une dernière chose à comprendre...

Il est impératif de savoir quel type de fumeur vous êtes.

La plupart des personnes qui arrêtent de fumer tiennent bon plusieurs jours, puis craquent après quelques semaines et recommencent à fumer.

Pourtant toutes ces personnes étaient vraiment décidées à arrêter, mais alors que s’est-il passé ?

La réponse est toujours la même : Elles n’ont pas choisi la bonne méthode pour arrêter de fumer. Elles n’ont pas suivi une méthode qui leur correspondait personnellement en fonction de leur âge, de leur volonté, de leurs habitudes, de leurs angoisses…

Elles n’ont pas réussi à trouver un moyen simple pour arrêter de fumer, une solution qui leur permette d’arrêter rapidement et sans être rongé par l’envie de fumer au quotidien.

Ne faites pas la même erreur et trouvez la méthode qui sera la plus efficace pour vous :

Pour tout savoir, rien de plus simple : Accédez au questionnaire ci-dessous et laissez-vous guider en choisissant les réponses qui vous correspondent le plus.

Comment dois-je m’y prendre pour arrêter de fumer ?

Votre nouvelle vie sans tabac commence ici…

A votre dernière cigarette,
Axel

solution pour arrêter de fumer
PS : Vous avez aimé cet article ? Partagez-le...
Top