Conseil simple pour gérer son arrêt du tabac au quotidien

arret tabac quotidien

Pensez-vous qu’il est possible de réduire le stress lié à son arrêt du tabac ?

Je vous pose la question car j’imagine que comme des millions de personnes, vous êtes préoccupé par votre tabagisme.

Vous savez que vous devriez arrêter, mais le simple fait de penser à ça vous stresse déjà énormément.

Ne vous inquiétez pas, c’est la même chose pour tout le monde.

L’angoisse d’arrêter de fumer

Quand on commence à vouloir arrêter de fumer, on se projette dans le futur…

On s’imagine à quel moment on va prendre la décision.
On se demande quelle serait la meilleure date pour arrêter.
D’ailleurs faut-il mieux arrêter progressivement ou d’un seul coup ?
Si je décide d’arrêter progressivement, quel rythme vais-je m’imposer ? Quand vais-je arrêter complètement ?

J’imagine que vous vous êtes déjà posé toutes ces questions…

Et c’est exactement ça qui crée le stress.

Car on se fixe des objectifs, des jalons, des dates limites.

Comme s’il était question de productivité, ou de rendement.

Arret du tabac : Objectif ponctuel ou philosophie du quotidien ?

Ce que nous venons de voir, c’est la manière dont 99% des personnes envisagent leur arrêt de la cigarette.

Comme quelque chose de ponctuel et défini, à un instant T.

C’est bien ça le vrai problème.

Car plus on approche de cet instant fatidique, plus on stresse.

On cristallise toute l’angoisse et la difficulté que représente la décision d’arrêter de fumer au même endroit.

diminuer stress tabacPourtant, il est tout à fait possible de faire autrement…
Et donc de supprimer ce stress.

L’idée est de changer la manière dont on voit les choses.
Dont on aborde son arrêt du tabac.

Par opposition à la méthode « objectif ponctuel » que l’on vient de décrire, je vous conseille plutôt de construire votre désir d’arrêter de fumer comme une philosophie quotidienne.

Vous pouvez par exemple décider qu’à partir d’aujourd’hui vous allez vous ouvrir à toutes les opportunités possibles pour fumer moins.

Mais vous n’allez surtout pas vous fixer d’objectifs, et encore moins de dates !

Simplement quand vous le sentirez, vous essayerez de réduire votre consommation de cigarette.

Par exemple si un jour vous avez la pêche, que vous vous êtes levé du bon pied, avec plein de motivation…
Alors ce jour-là vous allez essayer de fumer par exemple une dizaine de cigarettes au lieu d’une vingtaine.

A l’inverse si un jour vous êtes déjà stressé par un autre facteur extérieur de votre vie, alors vous allez mettre l’arrêt du tabac de côté, ça ne sera pas votre priorité du jour.

Vous comprenez l’idée ?

Vous pouvez également tenir ce même raisonnement pour chaque cigarette.

A chaque fois avant de fumer une cigarette vous pouvez vous poser la question :

Ai-je vraiment envie ou besoin de fumer cette cigarette ?
Ou bien est-ce qu’il ne serait pas mieux de ne pas la fumer et d’attendre un peu plus tard pour la prochaine ?

Parfois l’envie de fumer sera trop forte, et vous vous autoriserez à en fumer une…

Mais au contraire à d’autres reprises, car vous êtes un peu plus motivé, parce qu’il y a un beau soleil, parce que vous avez eu une bonne nouvelle aujourd’hui…

Vous allez faire le choix de ne pas la fumer.

Et ainsi sans vous en rendre compte vous allez réduire petit à petit votre consommation de clopes, et donc votre envie de fumer.

Ce qu’il faut retenir c’est qu’il est beaucoup plus facile, et surtout beaucoup moins stressant, de concevoir son arrêt du tabac comme une dynamique générale qui vous anime…
Plutôt qu’une obligation définitive et ponctuelle dans 15 jours.

C’est beaucoup plus efficace si vous voulez vraiment arrêter de fumer sur le long terme.

Si vous voulez en finir avec le tabac et arrêter de fumer définitivement, il y a une dernière chose à comprendre...

Il est impératif de savoir quel type de fumeur vous êtes.

La plupart des personnes qui arrêtent de fumer tiennent bon plusieurs jours, puis craquent après quelques semaines et recommencent à fumer.

Pourtant toutes ces personnes étaient vraiment décidées à arrêter, mais alors que s’est-il passé ?

La réponse est toujours la même : Elles n’ont pas choisi la bonne méthode pour arrêter de fumer. Elles n’ont pas suivi une méthode qui leur correspondait personnellement en fonction de leur âge, de leur volonté, de leurs habitudes, de leurs angoisses…

Elles n’ont pas réussi à trouver un moyen simple pour arrêter de fumer, une solution qui leur permette d’arrêter rapidement et sans être rongé par l’envie de fumer au quotidien.

Ne faites pas la même erreur et trouvez la méthode qui sera la plus efficace pour vous :

Pour tout savoir, rien de plus simple : Accédez au questionnaire ci-dessous et laissez-vous guider en choisissant les réponses qui vous correspondent le plus.

Comment dois-je m’y prendre pour arrêter de fumer ?

Votre nouvelle vie sans tabac commence ici…

A votre dernière cigarette,
Axel

solution pour arrêter de fumer
PS : Vous avez aimé cet article ? Partagez-le...
Top